top of page

LE MONDE: La géo-ingénierie solaire : folie d’apprenti sorcier ou solution de dernier recours ...

Un Américain a tenté d’envoyer des aérosols dans la stratosphère pour provoquer un refroidissement de la Terre. Les techniques de manipulation du climat intéressent mais inquiètent, faute de connaissances sur les retombées et d’encadrement.


By Audrey Garric, Feb 17th 2023

Luke Iseman lance l’un des deux ballons qu’il a relâchés le 11 avril depuis la Basse-Californie du Sud, au Mexique. Il les a remplis de dioxyde de soufre et d’hélium et espère qu’ils sont parvenus dans la stratosphère où ils auraient explosé et relâché des particules soufrées. De quoi réfléchir une partie des rayons du Soleil et provoquer un refroidissement de la Terre. LUKE ISEMAN


En avril 2022,l’AméricainLuke Iseman a rempli deux ballons gonflés à l’hélium avec un peu de dioxyde de soufre. Depuis sa caravane installée au Mexique, il les a relâchés dans le ciel dégagé, les laissant s’élever dans les airs. Le fondateur et PDG de l’entreprise Make Sunsets espère qu’ils sont parvenus dans la stratosphère, la région de l’atmosphère qui s’étend de 15 kilomètres à 50 kilomètres d’altitude, où ils auraient explosé et libéré des particules soufrées. De quoi réfléchir une partie des rayons du Soleil et provoquer un refroidissement de la Terre.


Si elle s’avérait réussie, il s’agirait de la première expérience grandeur nature, dans la stratosphère, de géo-ingénierie solaire, un ensemble très controversé de techniques visant à modifier de manière volontaire le climat de la Terre en vue d’atténuer le réchauffement climatique. L’essai, révélé fin décembre par la revue MIT Technology Review, a été largement condamné par la communauté scientifique, suscitant indignation et inquiétudes. Car l’action de Luke Iseman soulève de nombreux problèmes, tant d’ordre scientifique qu’éthique.


bottom of page